Oui, mais en mode Mona Lisa! Pour preuve les photos de ma Lili, qui affiche un sourire pour le moins mystérieux.

017

020

021

Artichaut, de Solenn Couix-Loarer, de rerum natura

Que dire d'Artichaut qui n'a déjà été dit? Tout dans ce ticot tient du régal, un vrai bonbon de laine. Comme un bon bouquin, à peine entamé que je ne pouvais déjà plus le lâcher! Pas un rang qui ne se répète, des techniques ingénieuses, un point de semis à croquer, je crois que c'est le tricot que j'ai le plus aimé réaliser.

J'ai choisi la version sans couture (héhé!), c'est la première fois que je relevais les mailles sur une troisième aiguille. J'ai trouvé cette technique un peu brouillonne, un peu comme la fille qui tient les aiguilles!, j'étais pas très à l'aise avec tous les fils et les aiguilles qui partaient dans tous les sens. Au final, si je dois le retricoter, je me demande si je ne ferais pas tout simplement la couture des côtés, c'est la seule du tricot, et c'est pas la mer à boire!

J'ai longuement hésité sur la laine à utiliser, et en voyant les autres cache-coeurs sur ravelry, je suis tombée d'accord avec moi-même: je ne voulais pas d'un fil changeant, je trouve que le point de semis est bien mieux mis en valeur avec un fil uni. Donc j'ai jeté mon dévolu sur la Mérino extra fine de Drops, qualité superwash, coloris tilleul. Certains commentaires allemands semblaient dire que la laine ne tenait pas super bien au lavage, à voir... En attendant, la laine est douce, elle a exactement le rendu que j'attendais.

Et ma Lili dans tout ça? Un tricot pour elle, elle est de toute manière contente, même s'il n'est pas rose!